Pension alimentaire : quels dossiers faut-il fournir ?

La cellule familiale est le fondement même d’une société. Il s’agit de l’axe sur lequel repose la préparation de la jeunesse de demain. Une responsabilité et devoir parental s’impose afin de procurer les éléments essentiels à l’épanouissement de cet enfant.

Qu’il ne manque pas d’amour, d’écoute et de compréhension et qu’il jouisse d’une éducation adéquate et des outils indispensables à sa croissance. Toutefois, il arrive qu’un foyer se brise, qu’un couple se sépare. Dans ce cas assez délicat, des mesures juridiques sont mises en place afin de protéger les droits de cet enfant. La pension alimentaire fait partie de ces contributions.

Que faut-il savoir à propos de la pension alimentaire ?

Lorsqu’un couple se sépare, marié ou pas, chaque partie se doit de participer financièrement à l’éducation et l’enseignement de leur enfant. Sa santé et son alimentation font naturellement partie des ressources fixées juridiquement jusqu’à majorité de l’enfant. La pension alimentaire est versée pour le parent ayant la garde de l’enfant dans des conditions spécifiques :

  • S’il s’agissait d’un couple marié, le dossier est classé dans les affaires familiales et le juge se doit de fixer le montant de la pension soit au cours du processus de séparation ou alors après la finalisation de la procédure du divorce.
  • S’il s’agissait d’un couple non marié, l’opération diffère d’un département à une autre. Prenons l’exemple de Paris : la mise en fin de la vie commune ou du contrat civil de solidarité est suivie par la rédaction d’une convention parentale qui permet d’établir les conditions de parentalité et les responsabilités de chaque partenaire. Ceci implique aussi les obligations de chaque parent envers son enfant, y compris la pension alimentaire.

La pension alimentaire prend effet au moment même de la déclaration et ne prend pas fin à la majorité systématiquement. Il faut impérativement que l’enfant soit indépendant financièrement et donc après avoir fini ses études.

La calcul de la pension alimentaire sans jugement, comment ça marche ?

En règle général, la somme versée pour la pension alimentaire va dépendre du revenu du parent en plus des besoins de l’enfant. Le juge se réfère à une grille spécifique pour décider du montant. Aujourd’hui, plusieurs plateformes en ligne permettent de calculer ce montant de la pension alimentaire avant même de passer par le jugement.

La simulation se déroule en quelques secondes seulement et vous permet de vous préparer financièrement pour mettre de côté la somme. Une fois dirigé vers un simulateur fiable et performant, vous allez trouver un formulaire simple à remplir :

  • Vous devez inscrire le montant de votre revenue par mois avant qu’il n y ait prélèvement des impôts.
  • Ensuite, vous devez définir la fréquence des visite parentales établis, afin de quantifier les moyens nécessaires à l’enfant en fonction du statu du parent.
  • Enfin, vous devez citez le nombre d’enfant à charge.

Une fois cette formule inscrite, il suffit de cliquer sur la mention « Ok » pour valider le formulaire et avoir une approximation réaliste du montant que vous devrez verser.